2013 Château Pouget Margaux Grand Cru Classé

Château Pouget Margaux
407543
Case of 6 bottles 750ml
Tot. Livraison
    Délai de livraison:8 jours
C'est parti!
  • Description
  • Spécifications
Château Pouget 2013

Le Château Pouget prend son nom avec l’arrivée de François-Antoine Pouget à la tête du cru, en 1748. Le maréchal-duc de Richelieu, très attaché au vin, lui donnera le blason qui trône toujours sur l’étiquette. Mais le Château Pouget entre véritablement dans l’histoire des grands Bordeaux en 1855 avec l’accession au rang de quatrième Grand Cru Classé. Le maréchal-duc de Richelieu est à l’origine du blason et de la devise du Château Pouget. « L’amour sur ton cœur étendra sa puissance. Ton verbe sera clair comme le chant du Coq. A l’égal du Lion tu ne craindras le choc. Si de cestuy nectar tu te remplis la panse. » Depuis 1906, le domaine est entre les mains de la famille Guillemet. En directeur technique expérimenté, Lucien Guillemet veille à ce que son vin exprime la beauté de ces sols de graves qui font rêver le monde entier. Avec lui, le Château Pouget est dirigé avec conviction et subtilité.

2013 Les vins

La grêle, aussi dramatique qu'elle a été, n'a pas sérieusement affecté, à Bordeaux, les terroirs qui produisent les vins qui servent très généralement de référence au consensus du jugement des millésimes, à savoir les Crus Classés et les Pomerol. Cela dit

-  le printemps froid a fait que 2013 sera tardif ;

-  les circonstances météorologiques de la floraison ont causé une forte coulure des merlots ;

-  en juillet 18 journées consécutives ont été enregistrées avec des températures maximales supérieures à 30°C, ce qui est exceptionnel. L'insolation mensuelle est de 317 heures, ce qui représente un surplus de 62 heures par rapport à la moyenne trentenaire (255 heures), soit environ 25 % d'insolation supplémentaire. Le mois a été très beau, avec à Margaux des températures supérieures de 2 °C aux moyennes trentenaires et une pluviométrie normale (50 mm), concentrée sur la dernière semaine ;

-  le temps de la première quinzaine d'août a été excellent, avec un ensoleillement maximal et des nuits fraîches, et la météo nous promet ce temps jusqu'à la fin du mois.

On peut en tirer plusieurs conséquences probables :

- excellence des vins blancs secs, si septembre veut bien rester favorable.

- pour les rouges, la coulure des merlots diminuera fortement les volumes produits à Bordeaux, plus que la grêle. Elle augmentera, dans les vins mis en marché, les proportions de cabernet franc et de cabernet sauvignon. Comme ce cépage est le plus tardif, la qualité du millésime sera très dépendante des conditions de la période de maturation, septembre et octobre. On pense ici à une similitude avec 1984, où le merlot avait très peu produit. Plus encore que les autres années, la maturité des cabernets sera donc essentielle, mais si l'automne est beau, de très grands vins sont à portée de main, sur les bons terroirs, après de superbes mois de juillet et août. Ailleurs, le cabernet a toutes chances de montrer des caractères de poivron vert et de feuille de tomate ;

- les pluies de la fin juillet auront parfois été dévastatrices en favorisant le mildiou, à une saison où les viticulteurs sont tentés de baisser un peu leur garde vis-à-vis de ce parasite : si elles causent un avancement de la tombée des feuilles, elles pénalisent déjà directement la maturité que pourront atteindre les raisins.

N'hésitez pas à revenir vers nous pour d'éventuelles précisions.

Ces articles pourraient également vous intéresser