2009 Château Pouget Margaux Grand Cru Classé

Château Pouget Margaux Bordeaux
295218
Case of 6 bottles 750ml
Tot. Livraison
    Délai de livraison:8 jours
C'est parti!
  • Description
  • Spécifications
Château Pouget 2009

Le Château Pouget prend son nom avec l’arrivée de François-Antoine Pouget à la tête du cru, en 1748. Le maréchal-duc de Richelieu, très attaché au vin, lui donnera le blason qui trône toujours sur l’étiquette. Mais le Château Pouget entre véritablement dans l’histoire des grands Bordeaux en 1855 avec l’accession au rang de quatrième Grand Cru Classé. Le maréchal-duc de Richelieu est à l’origine du blason et de la devise du Château Pouget. « L’amour sur ton cœur étendra sa puissance. Ton verbe sera clair comme le chant du Coq. A l’égal du Lion tu ne craindras le choc. Si de cestuy nectar tu te remplis la panse. » Depuis 1906, le domaine est entre les mains de la famille Guillemet. En directeur technique expérimenté, Lucien Guillemet veille à ce que son vin exprime la beauté de ces sols de graves qui font rêver le monde entier. Avec lui, le Château Pouget est dirigé avec conviction et subtilité.

2009 a été marqué, comme 2005 mais à un degré supérieur, par l'ensoleillement et la sécheresse de l'été et de l'automne. Nous avons pu profiter des conditions exceptionnelles d'octobre, avec des vendanges qui se sont étalées du 2 au 23, mettant ainsi à profit toutes les possibilités de maturation de l'année.

Le profil climatique du millésime

Après des mois d'hiver froids (de 1 à 3°C inférieurs aux moyennes trentenaires), les températures sont restées proches des moyennes jusqu'en octobre.

De 2009, le souvenir restera d'un bel été, mais sans chaleur excessive. Il y eut quelques journées très chaudes, proches de 35°C, fin juin et sur juillet et août, avec de fortes différences entre la nuit et le jour. Cette grande amplitude thermique, jusqu'à 20 °C sur août et septembre (journées à 28-32, nuits entre 11 et 15 °C), dura tout l'été, octobre inclus. L'ensoleillement, surtout de août à fin octobre, a été exceptionnel, supérieur même à celui de 2005, tandis qu'une sécheresse marquée (à peine un tiers des précipitations normales pour août, septembre et octobre !) a persisté d'août à la fin des vendanges.

Les conséquences sur la qualité des raisins

La floraison a été rapide sur nos terroirs, mai et juin ayant été bien ensoleillés. La véraison est intervenue dans la première quinzaine d'août, avec des conditions météorologiques favorables qui ne nous ont plus quittés jusqu'à la fin des vendanges. On pouvait prévoir une récolte de fin septembre ou début octobre, et une qualité qui dépendrait des conditions climatiques de la dernière période, septembre et octobre. Les basses températures nocturnes, la sécheresse persistante et l'ensoleillement de août, septembre et octobre ont créé les conditions de vendanges de rêve. Sur les grands terroirs, qui permettent un enracinement profond et une alimentation en eau suffisante, les raisins ont été excellemment mûris, et le Cabernet Sauvignon en particulier a remarquablement profité de la longue période de maturation qu'offrait le millésime.

Nous avons vendangé, du 2 au 23 octobre, des raisins particulièrement mûrs et sains, et qui montraient des richesses en sucres historiques.

Les vins

D'une manière générale les vins conservent beaucoup de fraîcheur. Ils sont riches, aromatiques, bien foncés, exceptionnellement concentrés, avec des tanins étonnamment souples et grande netteté aromatique. Les Merlots sont particulièrement solides et soyeux, tandis que les Cabernets, qui ont profité de la longue période de maturation, sont extraordinaires. Les vins qui en résultent ont un équilibre et une structure remarquables, avec une richesse en alcool rarement atteinte dans le passé. Ils montrent cependant beaucoup de fraîcheur et d'élégance.

A l'été 2010, ils paraissent extrêmement séduisants, pleins, avec des arômes à la fois particulièrement fins et longs.

Ces articles pourraient également vous intéresser